Santé

Quel régime alimentaire pour RCH ?

Outre les traitements médicamenteux ou chirurgicaux, l’adoption d’un régime alimentaire spécifique est indispensable pour soulager les personnes souffrantes de la rectocolite hémorragique. En effet, l’alimentation a un impact non négligeable sur le confort digestif des patients atteints de cette maladie. Chez les patients atteints de rectocolite hémorragique, on distingue deux types phases : la phase de rémission et celle de la poussée de la RCH. Le régime idéal varie selon la phase de traitement. Découvrez en détail dans les lignes à suivre le régime alimentaire pour RCH.

Lors des phases de rémissions de la RCH

On parle de phase de rémission lorsque l’état du patient s’améliore temporairement. Au cours de cette phase, le patient souffrant de la rectocolite hémorragique peut manger normalement. D’après les études, aucun régime n’a attesté un effet négatif ou positif sur l’aggravation de la situation chez le patient. Ce dernier peut donc tout manger. Il n’est pas obligé d’exclure tel ou tel aliment de son alimentation.

A lire en complément : C’est quoi le service de chirurgie?

Au contraire, il est recommandé de reprendre une alimentation équilibrée lui apportant les calories et les nutriments nécessaires pour son organisme. Par conséquent, une mauvaise alimentation peut entraîner une perte de poids trop considérable chez le patient. Cela pourra créer d’autres complications et surtout la diminution de la capacité de votre corps à supporter les douleurs en poussée. De plus, fort est de constater chez les patients une carence de fer. Cela est particulièrement dû aux saignements liés aux lésions de la rectocolite hémorragique. Pour corriger cette anémie, une alimentation équilibrée est une solution idéale.

Toutefois, les aliments irritants tels qu’une grande quantité de graisses ou d’alcool. À titre indicatif, durant la phase de rémission, les aliments les plus recommandés sont :

A lire en complément : Pourquoi grossit-on quand on prend de la cortisone ?

  • Les légumes ;
  • Les céréales ;
  • Les laits végétaux ;
  • Les crèmes végétales ;
  • Les viandes blanches ;
  • Les poissons mi-gras;
  • Les œufs.

Outre ces aliments, il existe plusieurs façons de se nourrir favorables lors des phases de rémissions de la RCH. En réalité, tout dépend de la tolérance de votre organisme.

Lors des phases de poussées de la RCH

Contrairement à la phase de rémission, lors des phases de poussées de la RCH, le patient doit adopter un régime alimentaire favorable. Le but ici est de trouver des solutions adéquates pour mettre au repos le tube digestif du patient. À cet effet, il n’y a pas de restriction alimentaire en tant que telle. Par contre, il faut nécessairement un régime alimentaire sans fibres ou sans résidu durant les poussées.

Pour réduire considérablement les douleurs abdominales, la diarrhée et surtout les risques d’occlusion causés par les lésions de la rectocolite hémorragique, vous devez limiter au maximum les résidus non digestibles des aliments. Pour cela, le patient doit éviter de prendre certains aliments comme :

  • Les légumes secs ;
  • Aussi, les viandes fibreuses ;
  • Les matières grasses cuites ;
  • Les fruits et les légumes ;
  • Les aliments sans sucre qui contiennent des polyols ;
  • Il y a aussi les céréales complètes ;
  • Et le lait.

La consommation de ces aliments risque d’accélérer le transit intestinal, d’augmenter le ballonnement ou d’accentuer la diarrhée chez le souffrant.

Articles similaires